Cameroun-Affaire Bamboutos FC : Les dirigeants du club dénoncent la mafia du Comité de Normalisation de la Fecafoot

Bamboutos FC de Mbouda

Malgré le recours  de Bamboutos  FC de Mbouda qui a saisi par une correspondance le 18 octobre 2017, le président de la chambre de recours de la Fédération Camerounaise de football pour faire appel contre la décision du 17 octobre 2017 de la commission fédérale d’homologation et de discipline  relative au match contre Lion blessé de Fotouni, notamment les réserves de qualification  formulées contre le joueur Tchoubia Jean Parfait  Ledoux  dossard N°9 de Lion Blessé de Fotouni, les dirigeants de Bamboutos FC de Mbouda viennent d’être surpris de la décision finale de la Commission de recours  rendue publique le 23 octobre 2017. Magouille, corruption, mauvaise interprétation des textes ?  La réponse à cette question se trouve sans doute dans les couloirs du Comité de normalisation de la Fecafoot…Voici les faits qui donnent raison à Bamboutos.Lire.

Bamboutos FC a été surpris de constater que l’un de ses joueurs qui avait déserté  le club depuis le mois de juin faisait partie de l’effectif  des joueurs de Lion blessé de Fotouni en match de coupe du Cameroun. Le joueur  Tchoubia  Jean Parfait Ledoux dossard n°9 aligné par Lion blessé n’était donc pas qualifié à livrer le match des 16è de finale de la Coupe du Cameroun.

Les réserves de qualification  formulées par Bamboutos FC de Mbouda  contre le joueur Tchoubia Jean Parfait  Ledoux  dossard N°9 de Lion Blessé de Fotouni  « ne sont pas justifiées par conséquent, le match ayant opposé Bamboutos FC de Mbouda  à Lion Blessé de Fotouni  est homologué sur le score acquis sur le terrain » peut-on lire dans la décision de la Commission de recours  rendue publique le 23 octobre 2017. Une décision  qui porte les signatures du président de cette commission Mazou Abdoulaye et du Rapporteur Mvogo Eloundou.

En fait, lors des 16ème de finale de la coupe du Cameroun 2017, Bamboutos FC avait porté des réserves de qualification contre le joueur Tchoubia Jean Parfait Ledoux.  « En effet lors de cette rencontre, nous Nous avons  pris acte du fait que le nommé Tchoubia  Jean Parfait Ledoux , bien que sous contrat avec Bamboutos FC de Mbouda évoluait dans les rangs de Lion blessé de Fotouni  sans l’autorisation du PCA qui est habilité à libérer ou transférer les joueurs » écrit le Président du Conseil d’Administration(PCA) de Bamboutos FC de Mbouda Justin Tagouh dans la correspondance du 18 octobre 2017 adressée au président de la chambre de recours de la Fédération Camerounaise de football. Le Pca de Bamboutos FC de Mbouda explique  que  « le nommé Tchoubia étant sous contrat dans Bamboutos pour une saison sportive et la saison sportive s’est achevée en ce qui concerne le championnat  le 1er octobre 2017 et se poursuit jusqu’à la fin de la coupe du Cameroun si l’équipe est qualifiée (confère le contrat du joueur dans Bamboutos) ».

Bamboutos FC de Mbouda, un club qui fait remplir les stades

Le Pca Justin Tagouh va même plus loin pour démontrer la mafia en expliquant que « la période d’enregistrement des licences en mi-saison avait été limitée au 30 juin 2017, conformément aux dispositions de la Fédération Camerounaise de Football et de la Ligue de Football  professionnel du Cameroun (confère la note circulaire de la LFPC). La licence produite de Tchoubia  dans Lion Blessé a été produite quand ? Le contrat signé dans Lion blessé  concernait quelle période ? » Le Président du Conseil d’Administration de Bamboutos FC de Bouda n’avait donc jamais libéré ce joueur qui malheureusement évolue de manière illégale dans un club qui ne l’a pas engagé conformément aux dispositions qui régissent les compétions au Cameroun.

Déjà, le 16 février 2017, le Président du Conseil d’Administration de Bamboutos FC de Mbouda Justin Tagouh avait signé un communiqué  dans lequel il informait la communauté sportive nationale et internationale que « depuis le début du championnat  de la saison 2016/2017, aucun des  joueurs faisant partie de ses effectifs n’a été libéré, par conséquent toute attestation de libération de joueur ne portant pas sa signature  est nulle et de nulle effet ». Autre fait majeur, l’article 3 de la décision N°005/FCF/LFPC/BTOS/2016 portant organisation de l’administration de Bamboutos Football de Mbouda  publiée le 8 décembre 2016 stipule que « le Président du Conseil d’Administration se réserve le droit exclusif de signer les autorisations de sorties, libérations et transferts de joueurs ». Voilà autant d’éléments qui prouvent que  Bamboutos FC de Mbouda n’avait pas encore libéré son joueur. Ainsi, les réserves de qualification de Bamboutos devaient donc être prises en compte afin que le club de Mbouda ait gain de cause. La  décision  de la Commission de recours  rendue publique le 23 octobre 2017 vient donc de créer une vive polémique et une controverse  sur la gestion du football au Cameroun. Magouille, corruption, mauvaise interprétation des textes ?  La réponse à cette question se trouve sans doute dans les couloirs du Comité de normalisation de la Fecafoot à Yaoundé.

Ericien Pascal Nguiamba

 

Leave A Reply

Afriquepremiere.info Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976 email...