Centrafrique : Manifestations violentes à Bangui, un étudiant tué, des véhicules de la Minusca attaqués

Réaction et éclairages de Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique(Minusca) dans un communiqué de presse rendu publique le 24 novembre 2017 à Bangui.

COMMUNIQUE DE PRESSE

LA MINUSCA SE JOINT AU GOUVERNEMENT POUR APPELER AU CALME À BANGUI

Bangui, 24 novembre 2017 – La MINUSCA salue la déclaration du Gouvernement centrafricain à travers son porte-parole, le ministre de la Communication et des Médias, Ange Maxime Kazagui, après l’incident malheureux de vendredi matin à Bangui ayant causé la mort d’un jeune étudiant. La MINUSCA déplore cette perte en vie humaine et se joint à l’appel au calme lancé par le Gouvernement à l’endroit de la population. L’incident a suscité des manifestations violentes dans la capitale ciblant injustement les Nations Unies.

A cet égard, comme l’a souligné par ailleurs le Ministre et Porte-parole du Gouvernement, la MINUSCA tient à préciser que le véhicule ayant heurté le jeune étudiant ne fait pas partie de sa flotte mais aurait été conduit par un élément des Forces armées centrafricaines (FACA).

Quelques heures après l’accident mortel survenu tôt ce matin, un véhicule des Nations Unies qui passait sur les lieux a été pris à partie par une foule en colère et a été incendié, mettant en danger la vie des passagers qui ont été sauvés de justesse. Un véhicule des sapeurs pompiers envoyé sur place par la MINUSCA a également été attaqué et endommagé par la foule, qui a aussi blessé un sapeur pompier. Ces deux incidents ont été suivis par d’autres attaques à travers la ville de Bangui contre des véhicules de la MINUSCA, laissant penser à une escalade préméditée.

La MINUSCA est en contact permanent avec les autorités centrafricaines et travaille avec la Police et la Gendarmerie nationales afin de ramener le calme dans la capitale.

La MINUSCA rappelle que quiconque s’en prend aux biens et propriétés des Nations Unies est passible de poursuites judiciaires.

La MINUSCA prendra, en concertation avec les autorités légitimes centrafricaines, toutes les mesures appropriées conformes à son mandat pour appuyer les efforts du Gouvernement visant à faire échec à toutes tentatives de déstabilisation.

afriquepremiere.info

Leave A Reply

Afriquepremiere.info Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976 email...