Le président ghanéen veut promouvoir l’apprentissage du français dans les écoles de son pays

Le président français Emmanuel Macron accueilli par son homologue ghanéen Nana Akufo-Addo, à Accra, le 30 novembre 2017. © REUTERS/Ludovic Marin/Pool

Cette initiative a été saluée par le Président français Emmanuel Macron en visite le 30 novembre 2017 à Accra, après des escales à Ouagadougou et Abidjan.

Emmanuel Macron se veut le promoteur d’une francophonie plus offensive. Il a donc salué la volonté et l’initiative prise par le nouveau Chef de l’Etat du Ghana Nana Akufo-Addo de promouvoir l’apprentissage du français dans les écoles de son pays.  Il faut noter que les deux Chefs d’Etats ont un point commun : le bilinguisme. L’un parle aussi bien l’anglais que l’autre le français.

Bon à savoir les deux hommes ont sans doute parlé du Togo puisque le président Nana Akufo-Addo a été mandaté par ses pairs d’Afrique de l’Ouest pour piloter une tentative de dialogue entre le pouvoir et l’opposition du Togo.

Emmanuel Macron a déclaré au micro de RFI et France 24 qu’il « souhaitait des élections libres qui rendent possible une éventuelle alternance ». Et c’est en réponse à une question sur le Togo, qu’il a affirmé que « la conservation longue du pouvoir sans processus électoral pluraliste » n’était pas « une bonne chose ».

Cathy Bebey

Leave A Reply

Afriquepremiere.info Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976 email...