L’Union Africaine annonce la saisie des fonds illégaux africains cachés à l’étranger

Le siège de l’Union Africaine à Addis Abeba.

Au sommet d’Addis Abeba tenu du 22 au 29 janvier 2018, la Commissaire aux affaires Politiques de la Commission de l’U a donné les raison  de cette vaste opération que va bientôt lancer l’Institution continentale.

L’Union Africaine vient de faire un constat : Des fonds des africains dorment dans des banques à l’extérieur. « Ces fonds doivent revenir en Afrique » a déclaré Somate Cessouma Minata la commissaire aux affaires politiques de la Commission de l’Union Africaine face à la presse le 26 janvier au siège de l’UA. En effet pendant toute l’année 2018, qui est considérée à l’UA comme année de lutte contre la corruption, cet aspect est prévu. « Beaucoup de banques reconnaissent l’existence de ces fonds mais elles-mêmes hésitent à retourner ces fonds pourquoi ? Ce sont des fonds des africains qui ont été amenés, là-bas. Nous avons besoin de cet argent, de  l’argent de la corruption qui peut permettre au continent africain de se développer » dit-elle avant d’ajouter que « nous comptons sur nos partenaires pour nous aider à mettre en œuvre les recommandations et décisions des Chefs d‘Etats qui seront prises sur cette question des fonds illégaux, des fonds des populations africaines utilisés par d’autres pour le développement. C’est notre argent, il faut que cet argent revienne pour créer des emplois pour les jeunes ».

Pour la Commissaire de la Commission de l’Union Africaine, le développement du continent passera non seulement par la lutte contre la corruption, mais aussi par la bonne gouvernance. Des activités seront ainsi menées pour assister les Etats membres afin de lutter efficacement contre la corruption.

Ericien Pascal Nguiamba à Addis Abeba

Leave A Reply

Afriquepremiere.info Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976 email...