Prix Baobab Africa 2017 : Le Camerounais Pierre Gatchuen, « Le Noble Bayangam de Bruxelles » primé

Pierre Gatchuen, « Le Noble Bayangam de Bruxelles » pose avec son Diplôme et son trophée à côté du Président du Comité du Prix Baobab Africa pour le Cameroun, Malcom Barnabé Paho

Il a reçu son Prix et un trophée  au cours d’une soirée artistique le 25 octobre 2017 à Yaoundé. La cérémonie était présidée par le Président national(Cameroun) du Comité du Prix Baobab Africa, le journaliste Malcom Barnabé Paho.

C’est dans la rubrique Excellence du soutien à la Culture et aux artistes que Pierre Gatchuen plus connu sous le nom de « Le noble Bayangam de Bruxelles » a reçu son Baobab Africa Prize édition de 2017. Selon le président national du Comité du Prix Baobab Africa, Le lauréat est « un homme qui a consacré une bonne partie de sa vie à la promotion de la culture et à la valorisation des artistes musiciens et humoristes ». C’est donc un homme « qui a permis à certains artistes de devenir de monstres sacrés et produire des titres hit-paradesques » dit Malcom Barnabé Paho. Il faut rappeler que c’est  en 1994 que Pierre Gatchuen, dit « Le Noble Bayangam  de Bruxelles »  est mordu par le virus du show-biz à Bafoussam à l’Ouest Cameroun. Quand il s’installe à Bruxelles en Belgique, il y organise en 2008, sous la coupole de l’association des ressortissants de Bayangam de Bruxelles dont il est alors le trésorier, la toute première soirée culturelle Bayangam avec des artistes tels qu’Hugo Nyame, Rantamplan, Coco Argentée etc. IL va produire  d’autres soirées et va finalement s’imposer comme un acteur majeur dans le showbiz camerounais.  Le Baobab Africa Prize qu’il vient de recevoir est donc tout simplement la reconnaissance de son travail et de l’appui constant qu’il apporte aux artistes camerounais. Face à la presse à Yaoundé, il a invité les jeunes africains à « plus d’ardeur au travail, car seul le travail paye ».

En rappel, l’objectif du Comité du Prix Baobab Africa est de primer des personnes morales ou physiques qui ont travaillé avec professionnalisme, dévouement, abnégation, honnêteté, avec un esprit de collaboration et d’ouverture dans les domaines de compétences au cours d’une année. « Il est question d’encourager les africains à plus d’ardeur au travail afin de développer efficacement l’Afrique par d’abord les Africains.. » explique le Président du Comité du Prix Baobab Africa pour le Cameroun, Malcom Barnabé Paho.

Abou A.Bebey

Leave A Reply

Afriquepremiere.info Administrateur-Directeur de Publication : Ericien Pascal Nguiamba. Rédaction Afrique 00237 699843976 email...